Sélectionner une page
Comment créer un blog de photographe rentable

Comment créer un blog de photographe rentable

Pour un photographe, créer un blog est un élément clé de toute stratégie de prospection, pour générer du trafic et attirer de futurs clients.

Ce n’est pas pour rien que 52 % des marketeurs pro, toutes thématiques confondues, déclarent que la publication de contenu de blog est leur principale priorité (étude Hubspot 2018).

Créer un blog et le faire vivre va être bénéfique pour votre marque personnelle. Il va accroître votre visibilité en ligne, vous rapprocher de votre public et devenir une source de trafic et de revenus supplémentaires.

Mais créer un blog n’est pas si simple. Je veux dire un blog pro qui apporte une vraie valeur ajoutée à votre site, qui génère du trafic et qui vous amène des prospects.

Je vois tellement souvent des photographes qui foncent tête baissée et qui commencent en passant un temps infini sur les mauvaises questions.

Du genre :

  • Quel hébergement choisir pour mon site ?
  • Où acheter mon nom de domaine ?
  • Quelle extension choisir ?
  • Quel thème wordpress utiliser ?
  • etc..

Je ne dis pas que ce n’est pas important, mais ce ne sont pas les réponses à ces questions qui vont vous amener de futurs clients grâce à votre site.

Data center pour hébergement et stockage des blogs et autre sites internet.
Ne vous laissez pas absorber par la technique : l’hébergement de votre site, son design ou son extension sont un no mans land pour vos clients.

Mettez-vous à la place de quelqu’un qui recherche un photographe (ou n’importe quel freelance d’ailleurs). Est-ce que ce qui lui importe est de savoir si vous êtes chez OVH ou O2switch ? Si votre nom de domaine est un .fr ou un .com ?

Non bien sûr.

Alors on va se concentrer sur ce qui compte vraiment pour créer un blog rentable.

Dans cet article je vais vous guider de A à Z, depuis zéro jusqu’à la mise en ligne de votre premier article de blog.

C’est parti.

1. Une stratégie précise pour créer un blog qui a du sens

Avant de vous lancer dans la rédaction des articles, il est primordial de bien poser les objectifs du blog. Par ordre de priorité. Les actions à mettre en œuvre, la ligne éditoriale et la stratégie de contenus en dépendent.

L’objectif du blog

Alors, quels sont vos objectifs prioritaires en créant un blog ? Souhaitez-vous augmenter le trafic sur votre site web ? Générer des leads ? Améliorer votre positionnement dans les moteurs de recherche ?

Peut-être tout cela à la fois ?

Une fois que vous avez clarifié vos objectifs, vous pouvez élaborer une stratégie web pour les atteindre.

Voici pour vous inspirer les buts les plus généralement poursuivis avec un blog.

Augmenter votre trafic

Le premier objectif d’un blog est généralement d’attirer du trafic qualifié sur le site web. Créer du contenu va vous permettre de vous positionner dans les moteurs de recherche (Google essentiellement) sur les mots clé tapés par vos clients potentiels.

Il est beaucoup plus facile de « ranker » sur Google avec des articles de blog longs et riches qu’avec vos pages de présentation de produits ou qu’avec la page d’accueil de votre site. Le blog est votre outil SEO n°1.

Renforcer votre image de marque

Vous pouvez aussi vouloir renforcer la confiance de vos prospects. En publiant régulièrement des contenus pertinents et de qualité grâce à votre blog, vous vous positionnez en tant qu’expert dans votre domaine et gagnez en crédibilité auprès de vos lecteurs.

Inspirez vous des grandes marques pour développer une image claire et forte auprès de vos clients grâce à votre blog.
Inspirez vous des grandes marques pour développer une image claire et forte auprès de vos clients grâce à votre blog.

Créer un blog obtenir plus de prospects

Un blog bien pensé est une formidable machine à prospects. Chaque article est un support supplémentaire qui peut accueillir vos formulaires de contact, des appels à l’action redirigeant vers vos offres ou des pop-ups de capture d’email (la fameuse stratégie pop-up + bonus).

Le taux de conversion en prospects est bien meilleur sur le blog que depuis le reste du site. Puisqu’avec vos articles vous offrez de la valeur à vos lecteurs, ceux-ci sont en retour plus enclins à vous laisser leur précieux email ou pour vous contacter directement via un formulaire.

Éduquer votre audience

Avec vos articles de blog vous allez pouvoir détailler les bénéfices de vos prestations, sans pour autant apparaître comme un vendeur : adoptez un ton neutre et informatif, et donnez un maximum de valeur.

Dans chaque article vous pouvez développer un point spécifique et expliquer pourquoi il est important pour vos prospects. C’est le gros avantage des blogs.

Voici quelques exemples pour un photographe de mariage :

  • « Comment organiser un mariage responsable » : vous listez toutes les bonnes pratiques et vous en profitez pour détailler vos propres mesures vertueuses en matière de réduction des déchets et de dépense énergétique en tant que photographe.
  • « Les 10 accessoires indispensables à votre tenue de mariée » : vous faites la liste et vous en profitez pour expliquer comment vous allez exploiter ces accessoires pour produire de superbes images (un billet pour les hommes, un pour les femmes : hop, deux articles rédigés !)
  • « Comment organiser un mariage en [saison] » : quatre articles possibles (été, automne, hiver, printemps). Donnez des conseils et glissez votre expertise en matière de photographie pour chaque saison, exemples à l’appui.

Etc.. Les possibilités n’ont de limites que votre imagination et le temps que vous avez à consacrer à la rédaction de vos articles de blog.

À vous de jouer :

ObjectifContenu à créer
Augmenter votre traficArticles assez longs et parfaitement structurés, optimisés pour le SEO (seach engine optimization). Nécessite au moins une recherche de mots clé.
Renforcer votre image de marqueProposez des reportages autour de vos prestations, des études de cas que vous avez couvert, des articles témoignages.
Obtenir plus de prospectsFormulaires de contact, appels à l’action et pop-up à insérer dans vos contenus, en pied de page, dans une barre latérale…
Éduquer votre audienceArticles spécifiques sur tout sujet qui intéresse vos clients et qui vous permettent de mettre en avant les bénéfices que vous leur apportez.

Avant de créer un blog, définissez votre public cible

Brainstorming

Pour créer un blog qui attire et qui converti, vous devez d’abord comprendre qui est votre public cible. Qui sont vos clients potentiels ? Quels sont leurs besoins ? Quels problèmes cherchent-ils à résoudre ? Quelles sont leurs aspirations profondes ? Qu’est-ce qui les freine pour recourir à vos services ?

Cela va forcément commencer par un petit remue-méninges dans votre coin.

Mais rapidement il va falloir aussi rencontrer directement quelques prospects prêts à vous accorder 10 minutes autour d’un café pour répondre à vos questions.

Créez vos buyer personas

Une fois toutes les infos en poche, vous devez dresser un ou plusieurs portraits-robot ultra-précis des prospects que vous cherchez à séduire.

Pour rédiger des articles de blog capables de séduire et de convaincre c’est un outil incontournable.

Vous pouvez d’ailleurs personnaliser ces portraits-robot, littéralement. Donnez leur un prénom, allez chercher sur internet une photo correspondant à l’image que vous vous en faites. Et ayez ce portrait et sa description sous les yeux quand vous écrivez.

Imaginez : vous êtes en train de rédiger un article et vous avez en face de vous le portrait de Caroline, future mariée, avec toutes ses attentes et ses besoins. Ou celui de Marie, créatrice d’accessoires de mode. Ou d’Olivier, l’éleveur canin.

Voilà, vous êtes en train de parler à Caroline, à Marie ou à Olivier. Directement. Sincèrement.

Fini les articles génériques qui tentent de parler à tout le monde sans finalement toucher personne.

Précisez la ligne éditoriale

En fait, avec les étapes précédentes vous avez déjà parcouru une bonne partie du chemin pour construire une ligne éditoriale solide pour votre blog.

Restent à lister les règles rédactionnelles à suivre invariablement dans vos contenus :

Choisissezun thème principal : c’est la règle. Un blog = un sujet précis. Même si en tant que photographe vous avez plusieurs cordes à votre arc, ne mélangez pas des articles qui parlent de shooting famille avec des billets concernant de la photo corporate ou du pack shot.

Définir le ton et le style : en fonction de votre persona votre ton peut être formel, plus amical, éducatif, inspirant, etc. Assurez-vous juste qu’il reste cohérent dans tous vos articles.

Choisir une « voix narrative » : décidez aussi si vous écrirez à la première personne et si vous préférez vous adresser directement à vos lecteurs et lectrice comme je le fais ici (en utilisant le « je » et le « vous »), ou si vous préférez des formulations plus neutres.

Le langage visuel : comment allez-vous illustrer vos articles de blog ? En tant que photographe, c’est un point important. Voulez-vous une cohérence de style d’un article à l’autre ou une certaine variété ? Vous autorisez-vous à utiliser des images de stocks ou ne voulez vous intégrer que vos propres photos ? Prévoyez-vous d’ajouter des infographies ?

Comment voulez-vous engager votre audience ? Vous devez forcément encourager les interactions en invitant vos lecteurs et lectrices à commenter, à partager, à s’abonner à votre news-letter ou à vous contacter. Choisissez votre méthode et essayez de rester cohérent sur l’ensemble de votre blog.

Je vous conseille de formaliser tout cela dans un document. Cela peut être une simple liste, ou une carte mentale, ou un tableau.

Comme vous préférez.

Mais ayez toujours cette synthèse de votre ligne éditoriale sous la main.

Définissez un planning

Créer un blog nécessite de planifier le contenu
Planifiez le contenu de votre blog et utilisez des outils dédiés à cela, comme Trello par exemple.

Le calendrier de votre blog

Définir un planning éditorial clair et structuré, c’est essentiel pour gérer efficacement les différentes étapes de la production de vos articles de blog :

  • Recherche et validation du sujet
  • Recherche des mots clé et travail SEO
  • Rédaction / correction
  • Publication
  • Promotion
  • Suivi des résultats
  • Optimisation / mises à jour

Mon conseil : planifiez vos contenus sur les 3 prochains mois. Une planification au trimestre fonctionne plutôt bien.

Prenez quelques heures pour lister les sujets que vous voulez aborder, et pour les placer dans un calendrier de publication.

Vous pouvez utiliser des outils de planification comme Trello, c’est visuel et motivant. Vous créez une carte par article, une colonne par étape et vous réglez une date pour chaque contenu. C’est presque ludique 😉

Cela vous aidera à rester régulier, c’est vraiment la clé du succès. Surtout pendant la phase de création de votre blog.

La fréquence de publication quant à elle va dépendre du temps que vous pouvez consacrer à votre blog, évidemment. Une fréquence idéale serait d’un article publié par semaine.

Une telle cadence est difficile à tenir. Alors si vous ne publiez que deux fois par mois, ne vous faites pas des nœuds au cerveau, ce n’est pas grave.

Il vaut mieux tenir un rythme plus lent sur la durée que de vous épuiser à publier toutes les semaines puis ne plus rien mettre en ligne pendant des mois faute d’énergie à y consacrer.

Gardez à l’esprit qu’un bon article demande au moins une journée de travail. Surtout lors de la création de votre blog, quand vous n’avez pas encore tous les automatismes.

Variez les contenus

Lorsque vous réalisez votre planning, pensez à varier les contenus que vous allez y intégrer.

Cela évitera la lassitude autant de votre côté que pour votre audience.

Alternez entre des articles en mode tuto, des études de cas, des listes, des infographies, des interviews, des témoiganges…

Soyez imaginatifs. Tant que vous apportez de la valeur à votre lectorat et que vous répondez à une intention de recherche, tout fonctionne.

Voici quelques idées de types d’articles entre lesquels vous pouvez alterner pour votre blog :

  • L’article informatif. Vous savez, celui qui a pour titre « Comment + le résultat qu’il permet d’atteindre ».
  • L’article liste. Vous en avez vu passer des dizaines sur Google, c’est sûr. Les 10 idées pour… Les 5 erreurs à éviter quand…
  • L’étude de cas. Vous prenez un de vos clients et vous expliquez comment votre prestation l’a aidé à atteindre son but.
  • L’interview (d’un ou plusieurs experts, clients, collègues) sur un sujet qui intéresse vos prospects.
  • L’infographie : compilez des données, faites en une belle infographie et partagez-la en l’enrichissant d’un peu de texte dans un article.
  • L’histoire inspirante : racontez en détail et en y injectant un peu d’émotion comment un client, un autre photographe ou vous-même avez réussi à surmonter un problème que rencontrent aussi vos prospects.

2. Créer un blog bien structuré dès le départ

Rien n’est plus compliqué que de devoir restructurer un blog qui contient déjà des dizaines d’articles. Donc pensez dès le départ à une structure bien propre.

Voici ce que vous devez faire pour cela :

Créez les pages

Si vous avez déjà un site mais pas encore de blog, vous avez sans doute déjà les pages incontournables que tout site web professionnel doit contenir.

Sinon, ou si vous créez justement votre site afin d’ouvrir un blog, voici les pages incontournables :

  • La page d’accueil : c’est votre vitrine. Avec votre proposition de valeur, la description de vos services, des photos qui donnent envie, au moins un appel à l’action bien clair (par exemple « prenez rendez-vous ») et un formulaire de contact.
  • La page de contact : un page toute simple dédiée à recueillir les messages via un formulaire.
  • La page « à propos » : ne la négligez pas, c’est souvent une page très consultée. Attention, ce n’est pas votre bio. Rédigez là en pensant à ce que vous pouvez apporter à vos futurs clients.
  • Les conditions générales de ventes (oui on part du principe que vous allez proposer des prestations photo, des devis, obtenir des contacts pour faire des ventes avec votre site)
  • La politique de confidentialité
  • Les mentions légales

Voilà, ça c’est le minimum. Ce sont des pages « statiques ».

Organisez votre blog en catégories

Si vous construisez votre site avec WordPress (ce que je vous recommande vivement), votre blog sera composé d’articles, au sens propre comme au sens où l’entend WordPress : des contenus dynamiques qui peuvent être insérés ensuite à différents endroits du site (sur la page « blog », sur des pages de catégories…)

Le tableau de bord de wordpress, le CMS (Content Management System) le plus populaire, gratuit et ouvert (contrairement à des solutions comme Wix)
Le tableau de bord de wordpress, le CMS (Content Management System) le plus populaire, gratuit et ouvert (contrairement à des solutions comme Wix)

Ces articles seront organisés en catégories.

Les catégories vous permettent de classer vos articles de blog en fonction de leur thème. Cela aidera les visiteurs à naviguer facilement sur votre site et à trouver le contenu qui les intéresse.

Et c’est bon pour le référencement.

Donc dès le départ créez les catégories : une par thème que vous souhaitez couvrir avec votre blog.

Et à chaque fois que vous publierez un article vous ferez trois choses :

  • Vous l’affecterez dans une de vos catégories.
  • Vous intégrerez dans ce nouvel article des liens vers d’autres articles pertinents de la même catégorie.
  • Vous irez dans deux ou trois articles plus anciens de la même catégorie pour y insérer des liens vers ce nouvel article.

Voilà. En suivant cette routine simple vous allez créer un blog bien structuré « en silos ». C’est clair pour vous auteur, facile à parcourir pour vos visiteurs et très apprécié des moteurs de recherche et de Google en particulier.

3. Publiez votre 1er article

Une fois que vous aurez configuré votre blog, il sera temps de rédiger le premier article planifié dans votre calendrier.

Lors de cette rédaction assurez-vous de :

  • Fournir un contenu de qualité utile à vos prospects.
  • Structurer parfaitement votre article avec la bonne hiérarchie de titre (un seul de niveau 1) et sous-titres.
  • Utiliser des paragraphes courts de deux ou trois phrases.
  • Aérer et enrichir le texte avec des listes à puces, des tableaux et des images.
  • Bannir tout jargon technique, termes alambiqués et tournures de phrases à rallonge (un article de blog, c’est pas du Proust ou du Balzac).
  • Insérer des morceaux de phrases ou des éléments (boutons, blocs…) qui vous permettront de faire des liens internes vers d’autres articles de la même catégorie.

Et ne perdez pas de vue votre but avec chaque article rédigé :

Pensez à la conversion du trafic

Éh oui.

L’un des objectifs de la création d’un blog est d’envoyer du trafic vers les pages plus commerciales du site web.

Ou, a minima, d’inciter les prospects que vous avez réussi à attirer jusqu’à votre blog à vous laisser leur e-mail.

Attirez plus de prospects grâce à votre blog.
Votre blog va vous permettre d’attirer plus de prospects. Tout simplement.

Dîtes-vous que si une personne arrive sur votre blog et vous lit, ce n’est pas un hasard. Elle est forcément intéressée de près ou de loin par vos services. Si elle quitte votre site sans vous contacter ni vous laisser son e-mail, vous ne la reverrez sans doute jamais.

Insérez donc des formulaires de prise de contact ainsi que des appels à l’action au cœur de vos contenus informatifs.

Cela peut être au sein même de vos articles, dans une barre latérale, dans un menu haut qui ne disparaît pas lors du scroll… Ça c’est vous qui décidez en fonction de votre sensibilité et du design de votre site.

Et une petite pop-up n’a jamais mangé personne. Pensez-y aussi pour vos articles de blog.

Quoi que vous choisissiez, tant que vous ne laissez pas partir la personne sans lui avoir proposé de vous laisser son e-mail, c’est bon.

Optimiser votre article et votre blog pour le SEO

Tout comme une conversion de trafic mal planifiée, l’absence de stratégie SEO pour votre blog revient à travailler pour pas grand-chose.

Le SEO de votre site et de votre blog va s'améliorer de façon spectaculaire grâce aux contenus que vous allez créer.
Le SEO de votre site et de votre blog va s’améliorer de façon spectaculaire grâce aux contenus que vous allez créer.

Pour générer du trafic sur votre site internet, il est essentiel que vous adoptiez ces techniques d’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO : Search Engine Optimisation).

En clair : tout faire pour sortir le plus haut possible dans les résultats de recherche de Google quand un prospect potentiel tape un mot clé qui concerne votre activité.

Pour que vos articles de blog aient une chance de se placer assez haut dans les résultats de recherche de Google, il faut réussir à vous positionner sur les mots-clés et requêtes stratégiques pour votre business.

Voici pour cela quelques bonnes pratiques à suivre :

  • Commencez par une recherche approfondie des mots-clés pertinents pour votre secteur d’activité. Utilisez les outils en lignes comme Ubersuggest, ahref, kwfinder et bien sûr Google lui-même pour trouver mots-clés et intentions de recherche de vos clients idéaux.
  • Incluez ces mots-clés dans vos titres, sous-titres, et dans le contenu de vos articles.
  • Rédigez des contenus longs (1000 mots et plus) et informatifs en pensant d’abord à vos lecteurs humains.
  • Rédigez des méta-descriptions attrayantes et informatives pour chaque article. Utilisez un plugin qui vous permet de remplir facilement ces méta-descriptions, comme Yoast SEO ou Rank Math SEO.
  • Optimisez la structure de vos URL : courtes et contenant les mots-clés pertinents. Là encore vous pouvez le faire directement depuis votre plugin wordpress SEO.
  • Créez des liens internes pour augmenter le temps passé sur votre site par chaque visiteur. Faites pointer les liens vers les articles de même catégorie pour conserver une structure cohérente.
  • Incluez des images pertinentes en renseignant bien les descriptions alternatives. Et en ajoutant une légende.

Le SEO est un domaine à lui seul.

L’optimisation de vos articles va vous demander de vous former un minimum aux logiciels nécessaires. Mais le temps passé en vaut la peine.

Voici votre trousse d’outils à prendre en main pour optimiser votre référencement :

  • La Google search console, pour demander l’indexation de vos articles et suivre vos résultats de recherche organiques (c’est à dire provenant des recherches Google). C’est gratuit.
  • Un compte Google Analytics que vous liez à votre site wordpress via le plugin Google Site kit : vous aurez ainsi une synthèse claire de toutes les sources de trafic sur votre blog. Tout cela est gratuit aussi.
  • Un plugin wordpress spécial SEO comme Rank Math ou Yoast, pour vous aider lors de la rédaction de vos articles et pour remplir facilement les méta-descriptions et les titres. Les versions gratuites sont suffisantes.
  • Un outil de recherche de mots-clés comme Ubersuggest, ahref ou semrush. Un compte gratuit peut suffire dans un premier temps. Incontournable pour identifier les mots clé pertinents pour vous, avec un bon volume de recherche et une concurrence pas trop élevée.
  • Google lui-même : quand vous réalisez une recherche dans un onglet de navigation privée, Google vous livre une page de résultats (la SERP) qui est riche d’enseignements. Ne vous en privez pas !

Vous pouvez aussi ajouter à votre site un plugin d’optimisation qui va automatiquement convertir vos images au bon format et optimiser leur poids et leur taille. C’est un critère important pour être bien référencé sur Google.

4. Booster le trafic vers votre site

Créer du contenu de qualité et optimisé SEO c’est la base, mais ça ne suffit pas. Vous devez également promouvoir vos articles de blog pour attirer du trafic sur votre site.

Voici cinq pistes que vous pouvez creuser pour cela.

Utiliser vos réseaux sociaux

Dès que vous avez mis un article en ligne, partagez-le sur vos réseaux. Essayez de trouver une manière engageante de le faire, en invitant vos abonnés à réagir, à donner leur avis, à compléter le sujet avec leur propre expérience…

Vous pouvez d’ailleurs utiliser Yoast ou Rank Math, depuis l’édition de l’article dans WordPress, pour sélectionner une image qui s’affichera automatiquement sur les réseaux lors de vos partages : pratique pour avoir une illustration au bon format pour facebook ou Insta.

Partagez sur les groupes

Inscrivez-vous sur les forums et les groupes facebook liés à votre thématique et partagez-y régulièrement votre expertise, répondez aux questions. Aidez sincèrement le groupe. Si les admins du groupe sont cool, cela vous permettra en retour d’y partager vos nouveaux articles sans passer pour un spammer opportuniste.

Transformez votre article de blog en news-letter

Vous pouvez réduire votre article à sa plus simple expression, et le partager à votre liste d’inscrits. Ne dévoilez pas tout son contenu. Détaillez surtout le problème qu’il résout et renvoyez vers votre article pour découvrir la solution.

Recyclez votre article en vidéo

La vidéo est un parfait complément quand vous créez un blog
La vidéo est un parfait complément quand vous créez un blog

Toujours dans cette idée de décliner au maximum le travail que vous avez fait à l’écrit pour rédiger l’article, vous pouvez le transformer en script pour produire une vidéo.

Vous pouvez y adapter l’article complet ou simplement le résumer ou le compléter en vidéo. En prenant soin dans la vidéo d’inviter les spectateurs à aller jeter un œil à la description.

Puis vous mettez en ligne sur YouTube. Et dans la description vous insérez le lien vers votre blog. Vous pouvez aussi épingler un commentaire dans lequel vous donnez le lien vers l’article complet.

Cerise sur le gâteau, vous pourrez aussi enrichir votre article en y insérant cette vidéo.

C’est une technique qui demande du temps et un peu de compétences (faire un bon script et un bon montage n’est pas instantané !) mais qui est très efficace.

Utilisez la publicité payante

Contrairement aux autres techniques de promotion de votre blog, celle-ci va vous coûter plus que juste un peu de temps.

Mais investir dans des campagnes publicitaires sur les réseaux sociaux ou Google Ads vous permet :

  • D’être sûr de diffuser largement vos articles.
  • De pouvoir cibler des audiences spécifiques susceptibles d’être intéressées par votre contenu.

C’est là encore une technique qui demande un peu d’apprentissage des outils (les régies pubs de Meta et de Google en particulier). Oubliez en effet les simples « coup de boost ».

Et vous devez surveiller votre retour sur investissement.

Mais comme vous pouvez parfaitement commencer avec un petit budget de quelques dizaines d’euros pour tester et vous familiariser avec les « Business managers », ce serait dommage de ne pas essayer.

Conclusion

Voilà, vous avez toutes les infos pour vous lancer et créer votre blog.

Prêt à générer du trafic et à le convertir en prospects ? Alors GO

Créer un blog ne tient maintenant qu'à vous. Pressez le bouton start et lancez vous.
Créer un blog ne tient maintenant qu’à vous. Pressez le bouton start et lancez vous.

Il vous restera à suivre vos résultats et à adapter votre stratégie en fonction de ce qui fonctionne le mieux pour vous.

Franchement, si ce n’est pas encore fait lancez-vous : pour un photographe le blog est l’outil le plus puissant pour augmenter le trafic sur votre site web.

C’est d’ailleurs la seule manière d’avoir du contenu en quantité et en qualité suffisante pour intéresser Google sur le long terme.

Sans compter l’effet positif sur votre notoriété et votre image de marque.

Créer un blog rentable demande de la régularité et de l’engagement, mais les résultats en valent sincèrement la peine.

Photographes : 3 stratégies pour trouver des clients sur internet

Photographes : 3 stratégies pour trouver des clients sur internet

Posez la question à n’importe quel entrepreneur qui lance son activité, ou même qui a déjà un chiffre d’affaires conséquent, quel est son objectif prioritaire, il répondra toujours la même chose : trouver des clients.

Vos pouvez mettre tous les objectifs du monde dans votre liste de choses à atteindre avec votre business photo, le seul et unique qui vaille, c’est et ce sera toujours de trouver des clients.

Le reste, c’est de l’habillage. Important, certes, mais de l’habillage quand même.

Le monde entrepreneurial est radical de ce point de vue : sans clients, il n’y a pas de ventes, pas de revenus, et donc pas de viabilité à terme pour votre entreprise photo.

Toutes vos actions marketing, vos canaux de communications, vos tunnels de vente, vos réseaux, votre énergie sur le web, doivent converger vers un seul et même but, attirer des prospects et convertir chaque prospect en client fidèle.

Alors quand on part de zéro, c’est évidemment la première et grande interrogation : »comment faire pour trouver mes premiers clients ?  »

Question tellement fondamentale qu’elle en devient, au début du moins, vertigineuse. Et les entrepreneurs-photographes débutants se sentent tout petits et démunis devant ce qui semble être une montagne infranchissable.

Réellement infranchissable ?

Non, évidemment. Sinon, aucune entreprise photo ne survivrait plus de deux mois. Alors comment ont-ils fait ces photographes qui sont devenus pro et qui le restent ?

Comment réussissent-ils pour faire connaître leurs prestations photo aux bonnes personnes, et en quantité suffisante ?

C’est précisément ce que vous allez apprendre dans cet article, en découvrant 3 idées pour faire connaître votre business photo dans un marché concurrentiel, grâce à internet.

Deux préalables obligatoires

Je vous rassure, on va très vite entrer dans le vif du sujet et vous allez découvrir les méthodes efficaces pour trouver des clients grâce au web.

Mais je tiens à partager mon expérience après avoir coaché des dizaines de photographes sur le sujet de la recherche de prospects, notamment sur internet.

Créer son client idéal

Avant de jeter votre dévolu sur une stratégie internet d’acquisition de prospects, que ce soit sur le web ou avec les réseaux sociaux, vous devez impérativement être au clair sur qui est votre client idéal.

Le client idéal, qu’on appelle aussi le persona, est celui, ou celle avec qui vous adoreriez passer des heures et des heures à travailler. D’où son nom de client idéal.

Quel intérêt de le connaitre ? Vous serez en mesure de savoir où aller exactement le chercher. Vous voyez, le marketing, c’est toujours très simple.

La preuve avec les ingrédients de la recette : Vous > votre entreprise photo > un client idéal > une offre irrésistible > un endroit où se trouve ce client > un tunnel de vente.

Prenons le concept à l’envers. Sans créer au préalable ce fameux client idéal, vous risquez de passer des mois et des mois à communiquer sur Instagram (par exemple) alors qu’il ne s’y trouve pas !

Vous perdez du temps et de l’argent. Alors on évite et on se prend 2 heures pour définir avec précision son client-type.

Un exemple concret de client idéal :

  1. Démographie : Âge, genre, situation familiale, niveau de revenu, profession, etc.
    • Exemple : Femme, 30-40 ans, professionnelle, mariée, revenu moyen à élevé.
  2. Géographie : Localisation, type d’habitat (urbain, rural), mobilité.
    • Exemple : Habite en zone urbaine, dans une grande ville, ouverte aux déplacements pour des séances photos.
  3. Intérêts et passions : Loisirs, goûts artistiques, influences culturelles.
    • Exemple : Passionnée par la mode, l’art contemporain, suit régulièrement des blogs et magazines de mode.
  4. Comportement d’achat : Habitudes de consommation, décisions d’achat (impulsif, réfléchi), fidélité à la marque.
    • Exemple : Privilégie la qualité à la quantité, prend des décisions d’achat basées sur des recommandations et critiques, fidèle aux marques qu’elle aime.
  5. Valeurs et croyances : Ce qui est important pour eux dans la vie, leurs principes.
    • Exemple : Valorise l’authenticité et l’originalité, croit en l’importance de capturer des moments de vie authentiques.
  6. Défis et besoins : Problèmes que vos prospects cherchent à résoudre, ce qu’ils attendent d’un service ou d’un produit.
    • Exemple : Recherche un photographe qui peut capturer des moments uniques de manière artistique, veut des photos qui se démarquent et racontent une histoire.
Votre client idéal pourrait ressembler à ça, qui sait ? 😁

Pour trouver des clients pas de stratégie meilleure qu’une autre

Il existe plusieurs façons de promouvoir votre entreprise de photographie.

Toutes fonctionnent très bien, aucun doute là-dessus. Que vous soyez photographe de mariage, que vous fassiez des reportages photo en entreprise, des photos de famille ou tout autre type de photographie, il y a forcément une méthode de promotion qui vous permettra de trouver des clients sur internet.

Mais ! Dites-vous bien que la recette parfaite et immédiatement fonctionnelle en marketing n’existe pas. Ça veut dire qu’une fois la stratégie retenue pour promouvoir vos produits et services photo et trouver des clients, trois paramètres seront à considérer :

  1. la durée
  2. les tests
  3. à fond (j’explique plus bas)

Pour la durée.

Une bonne stratégie pour trouver des clients en photographie s’inscrit dans le temps long. Peu importe que vous investissiez dans Pinterest, Instagram, votre blog et google ou dans YouTube, c’est un engagement pris pour plusieurs années.

L’autre jour je regardais au hasard des recommandations de YouTubla chaine d’une fille super forte en batterie, avec près d’1 millions d’abonnés. Sa première vidéo a été postée en 2015. Et à ce jour sa chaine affiche plusieurs centaines de vidéos !

Pour les tests.

La bonne formule ne viendra pas tout de suite. On dit souvent qu’il faut au moins 30 contenus quelle que soit la plateforme pour commencer seulement à tirer des conclusions.

Ce qui veut dire que tout au long de vos publications sur le web ou les réseaux sociaux, il faut tenter une petit changement et regarder les résultats. Puis agir en conséquence.

Exemple sur Pinterest : tester différentes façons d’appels à l’action, pour voir lesquelles résonnent le plus avec votre audience. Analysez ensuite les différences de performance et ajustez votre stratégie en conséquence.

Ce que je veux vous dire, c’est que pour savoir si une méthode marketing fonctionne, il n’existe pas d’autres choix que de la mettre en œuvre, l’analyser, et décider s’il faut continuer … ou pas !

Pour « à fond ».

Pas de demie-mesure ! Ici, c’est tout ou rien. La prospection en ligne (et en physique aussi d’ailleurs) ne se fait pas à moitié. Quand vous prenez votre casquette de commercial, vous devez vous engager pleinement. La première chose à faire en particulier est de mettre en place un calendrier de prospection régulier.

La 2ème : engagez-vous avec votre audience, répondez rapidement aux messages et commentaires.

Le préalable est terminé, plongeons à présent dans les 3 stratégies pour promouvoir efficacement vos prestations de photographe.

Stratégie #1 – utiliser votre site internet de photographe

Votre site internet est comme une sorte de studio photo, mais numérique. Votre maison douillette de l’internet. L’endroit où vous serez fier d’y faire entrer les potentiels clients (vos prospects).

C’est le lieu privilégié pour placer vos galeries photo. Pas toutes, car il ne s’agit pas de confondre un site vitrine avec espace de stockage.

Il y a une chose qui devra être réalisée assez tôt dans le développement de votre site : la mise en place d’une charte graphique. Fond, police d’écriture, couleur dominante, logo,… tous ces éléments qui viendront soutenir votre style photo.

Ensuite, pas la peine de publier 40 pages. Les principales suffisent :

  • à propos (on peut l’appeler différemment comme « qui-suis-je » ou « me découvrir » )
  • accueil (évidemment)
  • galeries photo
  • prestations
  • contact
Une capture d’écran de mon site de photographe www.regismoscardini.photo

Par contre, en ne comptant que sur ces pages là, il y a un défaut. Remarquez comme ces pages sont statiques. Une fois créées, il ne s’y passe pas grand-chose, sauf quelques mises à jour ponctuelles.

Et comme le sujet de cet article est de promouvoir votre activité de photographe pour trouver des clients, il va falloir donner de la vie à votre site.

Pour ça, lancer et tenir un blog est parfait.

Publier des articles de blog pour trouver des clients

Les blogs devraient être systématiques dans les sites web de photographes.

La raison ? Un article de quelques centaines ou mieux, milliers de mots, va vous permettre d’être indexé et référencé par les moteurs de recherche (google en tête) et donc remonter dans les résultats de recherche.

Publier un article de 1500 mots toutes les deux semaines, et s’y tenir pendant un an vous garantit à terme des dizaines voire centaines de visites quotidiennes de potentiels clients venant de recherches google.

Je lis déjà votre question dans les commentaires :

 » le souci, c’est que je ne sais pas du tout ce que je peux raconter et surtout ce qui intéresse mes clients ! « 

Je vous rassure, c’est un a priori très courant quand on lance son blog : croire qu’on n’aura pas assez de sujets à traiter.

Pourtant, croyez-moi, il n’existe pas un seul domaine photo qui ne posséderait pas assez de sujets pour tenir plusieurs années sur le web.

Alors comment trouver des sujets à traiter pour votre blog photo ?

Voici les 3 astuces pour vous aider :

1- Identifiez les questions fréquentes de vos clients

Commencez par réfléchir aux questions récurrentes que vos prospects vous posent. Ou inspirez vous du portrait robot de votre client idéal. Ces questions peuvent concerner la préparation d’une séance photo, le choix des tenues, les lieux idéaux pour les prises de vue, etc. Chaque question peut devenir un article de blog détaillé, offrant des conseils et des solutions.

Vous n’avez pas encore eu de clients ? Aucun souci. Explorez les forums, les groupes Facebook, les commentaires sous des posts Instagram populaires, les recherches google ou les sites spécialisés dans votre domaine photo. Ça s’appelle de la veille de marché, c’est vieux comme le marketing, et c’est terriblement efficace.

Et à partir de toutes ces données récoltées, vous aurez une foule d’idées à développer.

2- Explorez les tendances de la photographie

Restez à jour avec les dernières tendances dans le monde de la photographie. Qu’il s’agisse de nouvelles techniques, d’équipements, de styles en vogue ou en devenir, ou de traitements d’image, c’est impossible d’avoir rien à dire ! Votre univers photo est forcément une source intarissable de sujets à traiter.

Donc partager sur le web votre votre univers servira non seulement à montrer votre expertise, mais aussi attirer des prospects intéressés par ces sujets (et c’est ça que vous recherchez avant tout).

Autre idée : fendez-vous d’un article « coup de poing sur la table » de temps à autre ! Un coup de gueule, une revendication, une incompréhension, bref, les raisons ne manquent pas pour donner un point de vue clivant.

3- Partagez vos expériences et projets

Vos propres expériences en tant que photographe sont une mine d’or de contenu à partager sur internet. Parlez de vos projets récents, des défis que vous avez rencontrés et de la façon dont vous les avez surmontés. Vous pouvez également partager des études de cas, des histoires de clients, ou des leçons apprises au cours de votre carrière.

Ce qui marche super bien, ce sont les anecdotes légères qui vont donner beaucoup d’humanité à votre communication pour toucher vos prospects (et ça fera le contre-point parfait avec les articles clivants évoqués plus haut).

Autre idée dans l’air du temps, c’est le contenu de type « un jour avec moi » prisé par les Youtubers. La version écrite fonctionnera aussi très bien.

Et si vous doutiez encore de la pertinence d’avoir un blog avec du contenu régulier publié, sachez que les plus grandes marques du monde, même celles qui ont des budgets pub faits de millions, éditent leur propre blog. Comme Adidas.

Utiliser l’email marketing pour diffuser vos produits et services photo.

Je rencontre encore trop peu de photographes qui utilisent efficacement une liste d’emails.

Ne vous y trompez pas, à l’heure des Tik-Tok, Insta et YouTube, le mail reste et restera encore longtemps une valeur sûre pour faire la promotion de vos prestations photo.

À l’inverse des réseaux sociaux qui ne garantissent en rien que votre post soit vu par vos prospects, un email envoyé à une adresse arrive forcément dans la boîte de réception (sauf spam, c’est vrai) car il ne dépend pas d’un algorithme.

La grande idée est simplement de récolter les adresses e-mail de vos futurs clients afin de les contacter facilement par la suite !

Un petit millier d’e-mails qualifiés, obtenus légalement, intelligemment et dans les règles de l’art peut suffire pour faire tourner un business photo !

Ne cédez jamais aux sirènes des listes de diffusions toutes prêtes que peuvent vous vendre certains margoulins. Ça ne marche pas. Et vous allez fusiller votre réputation numérique.

Ce qui fonctionne ?

Créer votre propre liste de diffusion. Une liste qui se remplira doucement, mais sûrement d’adresses mail de vraies personnes, ayant accepté volontairement de vous confier leur adresse : des prospects qualifiés.

Grâce à mon lead magnet, il y a 2468 emails de personnes qualifiées dans ma liste de diffusion

Créer un lead magnet

On appelle ça aussi un aimant à prospects. Voire encore un freebie.

C’est un cadeau que les visiteurs de votre site peuvent obtenir directement dans leur boite mail. Ce qui implique donc qu’il vous la donne.

Ça fait 10 ans que j’utilise ce principe marketing pour mes différents business photo, j’ai pu ainsi récolter plusieurs dizaines de milliers d’e-mails.

J’insiste : des e-mails qualifiés de prospects motivés !

Un exemple qui pourrait cartonner :

Vous êtes un·e photographe de mariage qui veut augmenter sa liste e-mails de futurs mariés pour trouver des clients.

Quel est le principal problème de ces couples ? Trouver le meilleur photographe de mariage possible ? Non. C’est savoir combien va leur coûter leur mariage. Et maîtriser le budget.

(Je le sais, je me suis marié et je vous assure que notre problème numéro 1 au départ n’était vraiment pas se savoir qui allait nous photographier, mais plutôt combien ça allait coûter)

Ça peut paraître contre-intuitif, mais je vous assure qu’en proposant en téléchargement gratuit à tout visiteur un fichier Excel de gestion du budget de mariage (avec tout ce qu’il faut pour suivre l’évolution des dépenses et la répartition des différents postes) vous aurez beaucoup d’adresses e-mail.

Avec cet avantage de pré-remplir la ligne « Photographe » avec site en lien et vos tarifs.

💡 Aidez-vous de cet outil d’un site US : www.theknot.com/our-wedding-budget

Vous pouvez vous inspirer de ce doc d’un site US

Stratégie #2 – Trouver des clients avec la publicité en ligne

Cette stratégie marketing d’obtention d’adresses e-mail est excellente, vraiment, mais à condition d’avoir des visiteurs sur votre site einternet !

Vous pourrez mettre les meilleurs cadeaux gratuits du monde à télécharger, 0 visite = 0 adresse e-mail.

On a vu que le blog via le SEO est un bon moyen de se faire connaître comme photographe.

Ok. Mais ça n’est pas rapide.

Pour aller plus vite, il faut passer par la case Publicité.

La publicité sur les moteurs de recherche

Ou plutôt sur Google, quand on sait que 90 % des requêtes y sont réalisées.

Le principe est de payer google pour que, sur des mots-clés précis, vous soyez tout en haut de la page de résultats, selon le principe de « vous payez, vous êtes vu »

Vous pouvez ainsi considérablement augmenter le nombre de visites sur votre site, grâce à Google Ads. Oui, c’est coûteux, mais diablement efficace pour toucher votre audience et acquérir des prospects.

Concrètement :

Un internaute tape ces mots-clés dans Google : « photographe paysage nature Auvergne »

Et bim ! Le premier lien qui s’affiche renvoie vers votre site ! Pas de magie là-dedans, juste un investissement dans la régie Google.

Il n’est pas nécessaire de ratisser super large. Définissez les 3 ou 4 expressions clé liées à une de vos prestations photo.

Il ne sert à rien d’être présent sur « reportage photo »  si votre truc c’est de faire des reportages photo pour les pros. Ce sera par contre très pertinent d’être tout en haut de :

  • photographe entreprise
  • photographe corporate
  • photographe entreprise + Ville

Il y a entre 1000 et 10 000 recherches mensuelles sur les expressions clé « photographe entreprise »  » et « photographe corporate ». Si c’est votre créneau, investir pour être le premier dans les résultats augmentera significativement votre trafic et vous permettra de trouver des clients.

Faites de la pub sur Facebook et Instagram

La publicité sur Facebook et Instagram est un moyen très efficace de trouver des clients pour votre business photo.

À condition d’être prêt.

Et de bien le faire.

Être prêt signifie avoir créé le fameux tunnel de vente. Ça mériterait un article complet (qui arrivera plus tard, c’est pour ça qu’il faut s’abonner à ma newsletter ici ) .

En deux mots quand même : c’est le parcours d’achat que doit suivre une personne pour devenir cliente.

Il comprend à minima 4 étapes :

1/ la personne vous découvre
2/ elle s’abonne pour recevoir votre cadeau par mail (elle devient un prospect)
3/ vous lui envoyez votre cadeau promis
4/ vous la recontactez régulièrement en alternant promotions de vos prestations photo et vos articles de blog pour la transformer en cliente.

Enfin, bien le faire implique de créer une publicité Facebook/ Instagram ad hoc. Uniquement pour ça. Oubliez le boost à 30 € d’une de vos publications habituelles. Ça ne vous rapporte rien (sauf de la preuve sociale avec les likes, pourquoi pas, mais ça ne paie pas les factures).

Une vraie pub pour trouver des clients c’est :

  • une image qui attire
  • un texte qui rassure > raconte > explique > fais agir
  • un budget

Comme celle-ci 👇

Pub Facebook

Stratégie #3 – partenariats et collaborations

J’aime beaucoup cette stratégie qui permet de trouver des clients de façon très directe.

Déjà parce qu’elle est très peu utilisée par les photographes. Et ensuite parce qu’elle peut donner des résultats incroyables sans y passer un temps fou et sans investir d’argent.

Une superbe alternative au trio réseaux sociaux / blog / pub pour aller chercher des clients.

Alors c’est quoi exactement que cette stratégie des partenariats et collaborations en marketing ?

Ça consiste à créer des alliances pertinentes avec d’autres professionnels ou entreprises qui partagent un public cible similaire.

Un exemple simple est le partenariat entre un·e photographe de mariage et une boutique de robes de mariées. Le public cible est le même, simplement les services des deux partenaires étant différents, tout le monde y gagne.

Dans ce cas précis, la boutique apporte sa clientèle au photographe et celui-ci organise des séances photo promotionnelles pour la boutique, en mettant en valeur leurs robes dans ses photos.

Rien d’extra-ordinaire, mais super efficace.

Je vous propose trois étapes pour trouver des clients grâce à votre premier partenariat.

Étape #1 – Identification et sélection des partenaires potentiels

Identifiez des professionnels qui offrent des services ou des produits complémentaires aux vôtres. Je vous ai parlé de la boutique de robes de mariées, mais il y en a bien sur plein d’autres.

Les fleuristes, les coiffeurs, les wedding planner pour le métier de photographe de mariage.

Les kinésithérapeute spécialisés en pédiatrie sur la technique de l’emmaillotage peuvent être de très bons partenaires business pour les photographes nouveaux-nés.

Pour les photographes de portraits typés Life Style, on peut aller chercher des prospects en collaborant avec des coachs en développement personnel (super tendance) des studios de yoga ou de méthode Pilates.

Les photographes d’évènements corporate iront trouver des clients auprès des agences de communication, des sociétés de location de matériel audiovisuel, ou même … chez les traiteurs !

Les photographes immobiliers sont aussi bien lotis en termes de collaborations possibles avec les évidentes agences immobilières, mais aussi les décorateurs/trices d’intérieur, voire les constructeurs de maisons.

Cette liste n’est évidement pas exhaustive.

À l’image de ces fourmis, collaborer permet de surmonter les obstacles !

Étape #2 – Définissez clairement l’échange de service

Je vous déconseille de toquer à la porte d’un partenaire potentiel en lui lançant un truc comme  » … je suis photographe, et si on faisait un partenariat ensemble ? « 

Au mieux, la personne en face vous éconduit poliment, au pire, elle vous prend pour un incompétent avec une fin de non recevoir.

En business encore plus qu’ailleurs, la première impression est capitale. Ne ratez donc jamais votre prise de contact. Rattraper le coup est plus dur que de remonter un torrent à la rame.

Evitez ça en préparant minutieusement votre proposition d’échange.

Celui-ci devra toujours comporter 3 temps :

  • qui vous êtes
  • ce que vous proposez
  • le gain que peut en tirer le partenaire (lui aussi veut trouver des clients, pour ses propres offres)

Voici un cas concret avec notre cher photographe de mariage qui cible une boutique de robes de mariées :

« Bonjour, je suis [Votre Nom], photographe professionnel spécialisé dans la photographie de mariage. J’ai plus de [nombre d’années] d’expérience dans le domaine et une véritable passion pour capturer les moments les plus précieux des couples le jour de leur mariage.

Je souhaite vous proposer un partenariat où je pourrais réaliser des séances photo pour mettre en valeur vos magnifiques robes de mariée, comme par exemple la [nommer une robe en particulier]. Ces sessions de shootings auraient lieu dans le cadre de votre boutique, et vous pourrez ensuite utiliser ces photos pour votre promotion sur vos réseaux par exemple.

En contre-partie, vous pourriez simplement recommander mes services à vos clients, et ainsi offrir une expérience complète et haut de gamme aux futurs mariés. »

Ce n’est qu’une proposition, mais vous voyez l’idée. Le but étant de montrer que vous avez réfléchi à un bénéfice commun, ce qui augmente sérieusement vos chances d’obtenir une réponse positive. Ou un tout cas une première réponse ce qui est déjà très bien !

Étape #3 – Sécurisez avec un contrat

Sécuriser le partenariat avec un contrat est super important.

Une collaboration réussie et sans malentendus est possible en verrouillant contractuellement. Ce document doit clairement définir les rôles et les responsabilités de chaque partie.

Incluez dans le contrat les détails spécifiques comme les droits d’utilisation des images. Et comme dans tout contrant, n’oubliez pas de préciser les conditions de résiliation du partenariat.

Même si ça a un coût, faire réviser le contrat par un professionnel du droit serait un vrai plus. Tout le monde est tranquille et travailler dans un cadre serein c’est tellement plus agréable.

Ceci étant dit, sachez quand même que de simples échanges de mails peuvent suffire à prouver la bonne foi de l’un ou ce l’autre en cas de litiges. Donc si le coté formel et rébarbatif du contrat vous freine, c’est jouable aussi.

Conclusion

En conclusion, ces trois stratégies – utiliser votre site internet de photographe, faire de la publicité en ligne, et établir des partenariats et collaborations – sont des approches parfaitement complémentaires pour trouver des clients.

Evidemment, chacune offre des avantages et des inconvénients. Faire de la pub demande d’avoir de la trésorerie mais donne des résultats immédiats, quand créer du contenu pour son site web est gratuit, sauf que ça demande du temps.

Idéalement, quand ces trois sont sont combinées, elles peuvent considérablement augmenter votre visibilité et votre attractivité auprès des clients potentiels.

Enfin, rappelez-vous que le succès de votre entreprise photo n’est pas lié qu’à votre savoir-faire et votre vision artistique, mais aussi à votre capacité à vous commercialiser efficacement.

C’est pourquoi adopter ces trois stratégies vous donne une grosse avance dans le marché concurrentiel de la photo.

J’espère que ces 3 idées pour trouver des clients vous auront aidées ! Si oui, ou si vous avez d’autres idées, dites-le dans les commentaires 😊